Jeudi 22 novembre : visite de Patrick JARRY – Maire de Nanterre

Patrick JARRY remercie le RC de NANTERRE pour les actions menées dans la ville : il indique la création début 2019 d’une épicerie sociale (sur un terrain appartenant à la municipalité) destinée aux personnes qui peuvent acheter à très bas prix des denrées choisies ; il salue à cette occasion les différentes associations de collecte alimentaire qui travaillent en parfaite intelligence. Dans la continuité de ces actions, la mairie projette d’installer deux fermes urbaines (dont l’une en lieu et place de l’ancienne mosquée)

La politique de la ville s’articule autour des axes suivants :

nécessaire rééquilibrage entre les différents quartiers

– production d’énergie renouvelable

– transition écologique automobile et développement de la nature en ville

– lutte contre les incivilités (vidéo verbalisations)

 

En terme d’urbanisme : un 11ème quartier sera créé qui représente 500 000 m2 (60 % commerces et 40% habitations) autour de nouvelles stations de transport en commun (RER – Ligne 15 ouest à horizon 2030). A noter que:

  • tous les nouveaux immeubles construits produisent plus d’énergie qu’ils n’en consomment : lors des démolitions les matériaux sont triés sur place et recyclés.
  • Nanterre est désormais la première ville du 92 en densité de commerces et d’artisans

La volonté des élus est de faire croître la ville et de la transformer tout en conservant ses habitants : relogements dans du neuf au prix de l’ancien, accession à la propriété, constructions de logements sociaux…

La ville se dotera bientôt d’un cinéma multiplex et d’un nouveau pôle culturel.

Quid du Grand Paris ?

 La loi du 1er janvier 2016 a officiellement créé la Métropole du Grand Paris qui a principalement obligé les Maires à communiquer entre eux sur des problèmes liés au logement et au développement économique. Il y aura nécessairement plus de diversité et de mixité sociale pour régler de façon satisfaisante les problématiques liées aux « zones denses » sans laisser certaines populations de côté

Le problème de financement des communes est crucial : de l’abolition de la taxe professionnelle, à la création de la métropole du Grand Paris jusqu’à la suppression de certaines dotations de l’état et la suppression de la taxe d’habitation : la dynamique de croissance a été drastiquement modifiée

 cela représente une perte de 35 millions d’euros sur un budget de 190 millions d’euros !

Cependant, 3 nouvelles écoles et deux gymnases seront créés : l’hôpital est probablement sauvé. Le maire est désormais Président du Conseil d’Administration et le terrain correspondant appartient à l’hôpital et non plus à la mairie de Paris.

Le club remercie très vivement Monsieur le Maire pour son intervention toujours aussi passionnante !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *